Plans de boomerangs classiques

Voici XX plans gratuits pour fabriquer un boomerang de forme classique. Entendez par-là une forme répandue chez les amateurs de boomerangs, il ne s’agit pas seulement de la forme utilisée par les aborigènes d’Australie.

L’équerre

Sans doute le boomerang le plus facile à construire et à régler. Tous les lanceurs ont, ou ont eu, une équerre dans leur sac.
Rattrapage « sandwich » recommandé.
N’aime pas trop le vent.
6 ou 7 mm en okoumé, 6 mm en hêtre, 5 en bouleau.
80 g en 5 mm
origine du plan : « Die Bumerang Mappe », Michael Siems

Burwell

Le papa de Bob Burwell (Australie) serait également le papa de ce tripale troué au centre, dont vous poncerez soigneusement les arêtes pour ne pas vous couper en faisant l’index-catch, qui étonnera votre famille et vos amis. Attention, la portée est assez importante pour un tripale.
portée 30/40 m, 70 g
okoumé 5/7 mm
(origine du plan : « Bumerang », Beat Aepli)

Le Pi

Ce boomerang quadripale créé par Tony Slater (GB) vous demandera un peu plus de travail qu’avec un bipale. Avec un bon lancer, il est donné pour plus de 30 m.
4 ou 5 mm en bouleau
85 g en 5 mm
(origine du plan : « Bumerang », Beat Aepli)

Mini tripale

Avec une portée de 20 m, ce petit tripale conviendra parfaitement à tous ceux qui ont quelques problèmes pour communiquer la rotation indispensable aux bipales. Très recommandé pour les ados (garçons et filles) à partir de 11 ans. Attention, il n’aime pas le vent !
4 ou 5 mm en okoumé, 3 ou 4 mm en bouleau
20/30 g
(origine du plan : « Bumerang », Beat Aepli)

Dufayard

Forme : Challenger de Volker Behrens
Profil : taillé par Michel Dufayard (Razorback Boomerang – club des Francas)
Epaisseur : 4 mm en papier bakélisé
Poids total plombé/non plombé : 136 g / 112 g
Poids au coude / à la pale de suite (de droite) = 3 g / 21 g
Lancer : 45° à droite du vent
Inclinaison : 30° à 45° par rapport à la verticale
Fabrication : Lignes en pointillé = chanfrein
Lignes en continu = limite supérieure sur l’extrados de la taille du profil au bord d’attaque et au bord de fuite.
NB: Commencer toujours par tailler le chanfrein du dessous de bord de fuite en premier. La hauteur du chanfrein du bord de fuite va de 1 mm à 1.5 mm
3 g au coude et 14 g à la pale de fuite suffisent pour faire plus de 130 m avec un peu de vent.
Michel Dufayard l’a lancé à 149.10 m à Shrewsbury

Le A

Facile à fabriquer, facile à lancer, facile à rattraper : ce petit boomerang ne manque pas d’attraits. Idéal pour s’entraîner au rattrapage.
5, 6 ou 7 mm en okoumé, 6 mm en hêtre, 5 mm en bouleau
(origine du plan : « Boomerang », éd. Hoebecke)

Le Classique

Dérivé de la forme classique australienne, ce boomerang incontournable nécessite beaucoup de rotation pour pouvoir s’exprimer pleinement en vol. Son rattrapage nécessite également quelques précautions si vous êtes débutant. Prise « sandwich » à deux mains obligatoire, au moins au début, sinon aïe aïe aïe les doigts ! Sensations garanties !
Ne dépassez pas 7 mm en okoumé ou 6 mm en hêtre
chanfrein indiqué en pointillé sur la pale droite
(origine du plan : « Boomerang », éd. Hoebecke)

Beats Mini

Ce petit spinback marche tout seul ou presque et vous apprécierez sa facilité de rattrapage à l’extérieur ou en salle, car sa portée est à peine de 20 m. Beat a effectué 388 rattrapages consécutifs avec lui en 86.
A partir de 10/11 ans
4 mm en bouleau, environ 30 g
(origine du plan : « Bumerang », Beat Aepli)

Big Al Hook

Ancêtre du Challenger, ce magnifique boomerang a été créé dans les années 80 par Al Gerhard (USA). Très athlétique, Al dépassait régulièrement les 100 m avec ce type d’engin. Avant d’y parvenir, vous devrez d’abord plomber fortement et progressivement en bout de pale, et assimiler le lancer très puissant et très précis que nécessite ce type de boomerang. Le rattrapage est très difficile : tentez-le uniquement dans de bonnes conditions ou oubliez-le !
Débutants s’abstenir. Prudence s’il y a du monde sur le terrain, ça peut faire très mal. N’oubliez pas qu’un boomerang qui rebondit sur le sol a une trajectoire incontrôlable. Celui-ci peut parfaitement atterrir à 200 m de son point de départ !
Bouleau aviation 4/6 mm ou bakélite 3/4 mm
Poids : 90 à 140 g
Portée : 70 à 120 m
(origine du plan : « Die Bumerang Mappe », Michael Siems)

Challenger

Réplique du célèbre boomerang de Volker Behrens qui lui permit d’atteindre 145 m hors compétition. Avec un peu d’entraînement, vous pourrez rapidement atteindre 80 m, à condition de lancer très fort, très incliné et avec un angle au vent très ouvert (60°/90°), comme toujours en distance. N’ayez pas peur non plus de plomber très fortement en bout de pale, en particulier la pale droite. La finition du profil est bien sûr très importante.
Challenger est un boomerang très difficile à mettre en rotation, réservé aux lanceurs confirmés. Très grand terrain dégagé obligatoire pour les essais. Surtout soyez prudents, car en distance les trajectoires et les points de chute sont très imprévisibles, même pour les habitués.
Bouleau aviation 4/5 mm ou bakélite 3 mm
Poids : 100 g ou plus
Portée : 70/120 m
(origine du plan : « Die Bumerang Mappe », Michael Siems)

Lazy Seven

Ce boomerang est l’ancêtre de très nombreux boomerang d’Aussie Round, américains notamment. Il demande un lancer puissant pour atteindre sa portée naturelle (entre 40 et 50 m). Il fait merveille dans les mains expertes de Bob Burwell (Australie), son créateur.
Lancer assez incliné. Peu de rotation à l’arrivée donc rattrapage très facile.
okoumé 5/7 mm ou hêtre 6 mm
Poids : 60 g et plus
Portée : 40/50 m
(origine du plan : « Bumerang », Beat Aepli)

MTA Ted Bailey

Ce MTA a été copié et construit à des centaines d’exemplaires, car Ted Bailey (USA) s’est imposé comme le spécialiste incontesté du MTA dans le monde. Le record mondial officiel actuel (près de 3 minutes avec rattrapage) a d’ailleurs été établi avec un boomerang de ce type.
Ceci dit, le réglage du dièdre (ce que les Américains appellent « tuning ») est plus que capital dans un MTA, mais ça c’est une autre paire de manches !
Mettre du dièdre positif en bout de pale de droite et un poil en bout de pale de gauche. Lancez très haut.
Bouleau aviation 3 mm / 6 plis obligatoire
Poids : 30 g
Durée de vol : de 15 s à 5 mn
(origine du plan : « Die Bumerang Mappe », Michael Siems)

Le chat

Il s’agit d’un chat qui vole, bien sûr, créé par Robert Leckie (GB). Lancer bien à droite du vent, sinon il miaule.
Bouleau aviation 3/4 mm
Poids : 75 g en 4 mm
Portée : 35 m
(origine du plan : « Bumerang », Beat Aepli)

Tribladed

C’est avec un tripale comme celui-ci que John Koehler (USA) effectua 60 rattrapages en endurance en 1987. Ce qui surprit beaucoup à l’époque car on ne pensait pas les tripales capables d’être si rapides. Plomber légèrement en bout de pale pour augmenter un peu la portée, si nécessaire.
Bouleau aviation 5 mm
Poids : 55 g
Portée : 20 m
(origine du plan : « Bumerang », Beat Aepli)

Super Catch

Stable, rapide, résistant au vent, c’est presque un tripale, mais pas tout à fait. Le boomerang favori de Michael Siems. Dans des vents difficiles et changeants, vous serez contents de l’avoir dans votre sac.
Bouleau 5 mm
Poids : 80 g
Portée : 23 m
(origine du plan : « Die Bumerang Mappe », Michael Siems)

Eckiger Omega

Un bon boomerang polyvalent qui se débrouille pas mal dans le vent avec un chanfrein sous les extrémités du bord d’attaque. Michael Siems l’a utilisé souvent en compétition. Très performant également en okoumé 7/8 mm avec un lancer puissant et vertical.
Bouleau 5 mm ou okoumé 7/8 mm
Poids : 75/80 g
Portée : 25 m
(origine du plan : « Bumerang », Beat Aepli)

Key Rang

Créé par Tony Slater (GB), ce boomerang a fait ses preuves en consecutive catch, en particulier pour les rattrapages d’une main.
Bouleau aviation 5 mm
Poids : 45 g
Portée : 30 m
(origine du plan : « Bumerang », Beat Aepli)

Spin Précis

Ce petit spinback a une extraordinaire tendance à revenir à son point de départ même par brise, son vent préféré. Le rattrapage à 2 mains est très facile malgré une importante rotation due à sa forme, à la faible épaisseur et à la densité importante de la bakélite. Il rentre dans l’air comme personne ! Un lest léger sur la pale droite peut se révéler efficace si le vent augmente.
Bakélite 3.2 mm
Poids : 55 g
Portée : 33 m
(origine du plan : « Je Boom, Tu Boom », Dominique Lambert)

Boomerang de vitesse

Attention, la rattrapage est difficile !
Il a été utilisé aux championnats de France de Dijon.
Bouleau 4 mm / 9 plis.
Origine : Hervé Delangle

Boomerang oiseau

Un boomerang artistique !

Fast Catch 1

Spécial épreuve de vitesse : amateurs, attention !
Polypropylène 4 mm
(Origine du plan : Swiss Boomerang Newsletter ; designer : Jürg SCHEDLER et Manuel SCHÜTZ)

Fast Catch 2

Encore un boomerang de vitesse.
Polypropylène 4 mm
(Origine du plan : Swiss Boomerang Newsletter ; designer : Thomas STEHRENBERGER et Manuel SCHÜTZ)

Fast Catch 3

Encore un boomerang de vitesse !
en ABS
(Origine du plan : Swiss Boomerang Newsletter ; designer : Manuel SCHÜTZ)

Maï Do

Un boomerang spécialisé longue distance. Attention ! prévoir un terrain très grand (200 m environ de long) et dispensez-vous de public – tout au moins pour vos entraînements !
en Pertinax 4 mm
Mettre des poids de 10 à 18 grammes en bout de pale d’attaque (cf. plan détaillé)
(Origine du plan : Swiss Boomerang Newsletter ; designer : Herman PEETERS)

Rotor

Un superbe tripale longue portée.
Epaisseur : 4.5 mm
Poids : 45 g
Portée : 50 m
Lancer : angle au vent : 45°, inclinaison : 45°, verticale : 20°
Réglages : un peu de dièdre positif en bout de pale (entre 0.5 mm et 1 mm)
(Origine du plan : Swiss Boomerang Newsletter ; designer : Georgi DIMANTECHEV)

Tripale troué

A lancer avec beaucoup de rotation mais pas trop de force, sinon il fait plus d’un tour ! Le trou au centre augmente sa portée et permet des rattrapages spectaculaires avec l’index…
Bouleau aviation 4/5 mm
(origine du plan : Julien Forissier)

Ghoul

Loisir, précision, vitesse, endurance : il peut tout faire !
En contreplaqué Bouleau aviation 5 mm (ou en polypropylène).
Laisser le bord de fuite assez épais (1,5 mm) et faire un chanfrein sous le bord d’attaque (sur 2 plis).
Selon Didier Bonin : « Le Ghoul est un bon boom qui tient bien le vent. On peut le trouer pour ralentir la rotation. Moi je le trouvais un poil trop lourd à rattraper en vitesse… »
(origine du plan : Fridolin Frost)

Retrouvez ici l’accueil de la rubrique « Plans »

consequat. dictum facilisis commodo commodo vel,