Comment expliquer le vol du boomerang ?

Nous vous proposons d’abord des explications très simples et rapides, puis des théories avancées mises au point par des lanceurs expérimentés.

Les bases du vol du boomerang

La poussée

La rotation des pales du boomerang provoque une force de poussée, qui le maintient en l’air – de la même façon que les ailes d’un avion le maintiennent en l’air.

La précession gyroscopique

Si vous avancez à vélo sans tenir le guidon, vous pouvez quand même aborder des virages : il suffit de vous pencher vers l’intérieur du virage, et le vélo suivra la courbe. De même, le boomerang étant lancé incliné (par rapport à la verticale), il va tourner : c’est la force de précession gyroscopique.

La trajectoire circulaire

La composition de ces deux principales forces va imprimer au boomerang une trajectoire grossièrement circulaire, et le faire revenir au lanceur.

La théorie des formes

En partant des notions de centre de gravité et de forces aérodynamiques, Didier Bonin a décrit ce qu’il appelle des formes neutres et non-neutres.

Sa Théorie des formes du boomerang vous aidera à concevoir des formes complexes qui reviennent parfaitement.

Le spectre d’un boomerang

Selon Jérôme Royo, un boomerang n’est ni plus ni moins qu’un programme de vol, il contient dans sa forme les paramètres de la trajectoire qu’il va décrire. Par trajectoire, il s’agit à la fois de la courbe dessinée dans l’espace mais aussi du rythme avec lequel cette courbe est réalisée.

Et si on pouvait concevoir un boomerang pour qu’il ait une trajectoire précise désirée ?

Lire la suite : la notion de spectre d’un boomerang.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ipsum commodo Praesent elit. sem, elementum facilisis ut Donec ultricies